Le Forum Politique du Groupe de Coordination des Partenaires valide le Plan d’action de la Politique Nationale de l’Aide Publique au Développement
Article mis en ligne le 24 octobre 2012

par Isidore
Imprimer logo imprimer

Le mardi 23 octobre 2012, dans les enceintes du CECORES, Son Excellence Monsieur Gervais Rufyikiri, Deuxième Vice-Président de la République, a présidé la réunion du Forum Politique du Groupe de Coordination des Partenaires (GCP) en vue de la validation de trois documents qui serviront à une bonne gestion de l’aide publique au développement. Il s’agit du Plan d’action de la politique nationale de l’aide publique au développement pour 2011 à 2015, la Stratégie de gestion des finances publiques et le Calendrier commun du processus de planification, budgétisation et coordination de l’aide.

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Burundi, Monsieur Parfait Onanga-Anyanga, qui a parlé au nom de tous les partenaires a confié que les Nations Unies sont satisfaites par l’amélioration par le Burundi des instruments de pilotage de l’économie burundaise et par conséquent a félicité le Gouvernement pour les efforts qu’il ne cesse de déployer à cet effet. Il a également félicité le Gouvernement du Burundi pour le processus participatif adopté dans la préparation de la Conférence de Genève et a promis que les partenaires au développement y répondront massivement en vue d’appuyer les efforts des Burundais vers le développement.

Monsieur Onanga-Anyanga a réitéré l’engagement du Système des Nations Unies à accompagner le Burundi dans la mise en œuvre du Cadre Stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté, deuxième génération (CSLP II) à travers le renforcement du leadership pour que les Burundais puissent atteindre le développement dans tous ses aspects.

Dans son allocution d’ouverture de la réunion, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a indiqué que la disponibilisation de ces documents permettra une gestion efficace de l’aide publique au développement. Il a par ailleurs indiqué que la réforme du système de gestion des finances publiques permettra une bonne planification, programmation, budgétisation, suivi et évaluation de l’aide.

Son Excellence Gervais Rufyikiri a informé l’assemblée que le Burundi a fait des progrès visibles qui sont reconnus par les institutions internationales. Il a donné l’exemple du récent classement de Transparency International qui a classé le Burundi en deuxième position au sujet de la lutte contre la corruption dans la Communauté Est Africaine (EAC) alors que l’année dernière il était classé dernier. Il a également confié que dans le Classement Doing Business 2013, le Burundi vient d’avancer de 10 places et que c’est le seule pays africain qui est parvenu à être classé parmi les 10 pays meilleurs réformateurs de l’année.

La réunion a été clôturée par une brève présentation de l’état des lieux des préparatifs de la Conférence des partenaires au développement du Burundi. Le Secrétaire Permanent du Comité National de Coordination des Aides, Monsieur Pamphile Muderega, a confié que les préparatifs vont bon trait et que sur 120 Etats et Institutions invités, 80 ont déjà manifesté l’intérêt d’y participer. A cet effet, Son Excellence Monsieur le Deuxième Vice-Président de la République a souligné que les Burundais s’attendent à des messages et de bonnes déclarations allant dans le sens de les encourager sur la voie du développement.

Calendrier

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8