Communiqué de la Deuxième Vice-Présidence de la République faisant suite aux doléances exprimées par les syndicats et confédérations syndicales par rapport à la mesure du Gouvernement du Burundi relative à l’octroi d’une indemnité d’ajustement des disparités salariales et au gel des annales
Article mis en ligne le 18 mars 2016

par renovat
Imprimer logo imprimer

COMMUNIQUE DE PRESSE No 001/2016

1. La Deuxième Vice-Présidence de la République accuse bonne réception des correspondances lui adressées par les syndicats et confédérations syndicales ci-après : COSYBU, SYTRATHE, STUB, SLTR, etc.

2. Les doléances exprimées font suite à la mesure du Gouvernement du Burundi relative à l’octroi d’une indemnité d’ajustement des disparités salariales et au gel des annales, primes et indemnités dans le cadre d’une politique d’équité sociale impliquant une solidarité nationale.

3. Il sied de noter que les doléances reçues concernent en grande partie les Administrations Personnalisées de l’Etat, les Etablissements Publics à caractère Administratif et les Sociétés à Participation Publique.

4. La Deuxième Vice-Présidence de la République rappelle que le Gouvernement du Burundi a, depuis 2005, pris des mesures salutaires visant l’amélioration des statuts des fonctionnaires de l’Etat. Il y a lieu de citer notamment l’ouverture au dialogue social demandé de manière responsable par le personnel enseignant et accepté par le Gouvernement, l’amélioration des statuts des magistrats et du personnel du Ministère de la santé publique, l’augmentation salariale à 34% consentie à la veille de la Fête Internationale du Travail de 2007 par le Chef de l’Etat, ainsi que l’engagement du Gouvernement à rendre disponible un montant de 80 milliards de fbu et l’inscrire dans la loi des Finances, pendant 4 ans, à raison de 20 milliards de Fbu par an à partir de cette année 2016, en vue de réduire les disparités salariales et, partant, harmoniser ces dernières.

5. La Deuxième Vice-Présidence de la République voudrait saisir cette occasion pour rassurer les employés des institutions précitées que la mesure prise par le Gouvernement l’a été dans le souci de garantir l’équité sociale et la solidarité pour tous les Burundais sans distinction aucune.

6. C’est pourquoi, la Deuxième Vice-Présidence de la République vient de mettre en place une équipe interministérielle de réflexion et de propositions dans le but de faire suite efficacement aux doléances exprimées.

7. La Deuxième Vice-Présidence de la République saurait gré aux responsables habilités de surseoir à l’octroi des avantages susvisés en attendant l’issue du dialogue qui sera organisé par la Comité National de Dialogue Social sur base du rapport qui sera produit par l’équipe interministérielle déjà mise en place.

8. La Deuxième Vice-Présidence de la République demande à tous ceux qui lui ont exprimé leurs doléances d’attendre avec sérénité la suite réservée à cette question et de continuer à croire en la sincérité et la force du dialogue.

Cellule Presse et Communication
Deuxième Vice-Présidence de la République

Calendrier

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017

Pas d'évènements à venir


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2012-2017 © Bienvenue sur le site de la Deuxième Vice-Présidence de la République du Burundi. - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.8